Accueil » Carnet de voyage » Europe » Espagne » Séjour sur l’ile de Fuerteventura aux Canaries
Visiter Fuerteventura

Séjour sur l’ile de Fuerteventura aux Canaries

Fuerteventura est la 2ème plus grande ile de l’archipel des îles Canaries, c’est aussi la plus chaude, la plus ventée et la plus proche des côtes africaines. Dans cet article je vous partage les lieux à voir et les activités à Fuerteventura du nord au sud.

Que faire à Fuerteventura | La carte des lieux d’intérêt

Que faire à Fuerteventura | Le nord de l’ile

El Cotillo

C’est ici dans ce petit village de pêcheurs que j’ai posé mes valises durant une semaine avant de me rendre sur l’ile voisine, Lanzarote et revenir à Fuerteventura pour quelques semaines supplémentaires en m’installant cette fois-ci plus sur la côte ouest au centre de l’ile.

Le Castillo de El Toston, classé monument historique d’intérêt culturel en 1949, la tour de El toston est aujourd’hui un espace d’exposition d’art contemporain et abrite un office de tourisme. La tour de défense est composé d’une base circulaire, d’un escalier de pierre et d’un pont levis. On peut monter sur la plate-forme de la tour pour la vue sur les belles plages de sable doré de El Cotillo. L’endroit est idéal pour admirer le coucher du soleil.

La plage de la Concha est l’une des plus connues de l’île de Fuerteventura. Ici, la mer est toujours en marée basse grâce à son récif naturel en forme de fer à cheval. C’est aussi un autre endroit où profiter des majestueux coucher de soleil où le ciel change de couleur, virant de l’ocre au violet, en quelques minutes seulement. Les amateurs de sports de glisse opteront eux pour la plage del Castillo plus ventée.

En remontant vers le phare Toston l’un des quatre phares les plus ancien de l’ile, plusieurs criques sauvages feront le bonheur des marcheurs.

Un petit marché artisanal se tient tous les vendredis de 18h à 21h sur la petite place de la rue principale.

Où manger à El Cotillo?

C’est autour du vieux port que se situent la plupart des restaurants et quelques boutiques d’artisans. Mes restaurants  testés et approuvés sont

  • Olivo Corso
  • La Vaca azul
  • El Callao

Lajares

A 8km de El Cotillo, Lajares est petit village aux airs de village de surfer est très agréable et vivant. Plusieurs cafés et restaurants, une boulangerie et des petites boutiques d’artisans locaux font de Lajares une halte agréable. A la sortie du village en direction de Corralejo  ne ratez pas le petit atelier de céramique.

Un marché artisanal se tient tous les samedis de 10h à 15h sur la place principale de Lajares.

La Olivia

La Olivia est un charmant village où l’on peut visiter les anciens quartiers généraux militaires, la Casa de los Coroneles, le centre d’art des Canaries qui comptent beaucoup d’œuvres d’artistes locaux et la jolie église de Nuestra Señora de la Candelaria.

Un peu plus loin, sur les collines de Valleverde, se dressent deux petits moulins.

La ville de Corralejo

Corralejo fut la première ville de Fuerteventura a être développé pour le tourisme. La ville se divise en trois zones, celle du nord proche du port qui est le centre historique de la ville avec une zone piétonne, la zone construite après les années 70 et celle construite après les années 2000.

Personnellement, je ne me suis pas attardé à Corralejo et je m’y suis rendu seulement pour prendre le ferry pour l’ile de Lanzarote qui est à seulement 25 minutes de traversée.

C’est également depuis le port de Corralejo que l’on prend le bateau pour se rendre le temps d’une journée sur l’ile de Lobos.

Bateau pour Lanzarote

En achetant vos billets directement au port vous pouvez avoir des billets ouvert. Le prix est plus aventageux que sur internet (29€ A/R par personne et 65€ A/R 1 personne, 1 voiture).

Si vous visitez Fuerteventura ou Lanzarote en haute saison je vous conseille d’acheter les billets à l’avance sur internet.

Les deux compagnies de ferries sont Ferry Fred Olsen et Naviera Armas.
Il y a entre 5 à 7 traversées par jour et  par compagnie.
La traversée dure 25 minutes.
Si vous voulez embarquer votre voiture sur le ferry vous devrez arriver 40 minutes avant le départ et vous assurez que votre compagnies de location permette le trajet d’une ile à l’autre.

Bateau pour l’ile de Lobos

L’ile de Lobos, une réserve naturelle où randonnée et passer une journée au calme se trouve à seulement deux kilomètres de Fuerteventura.

La traversée est opérée par la compagnie Naviera Nortour.

Le parc naturel de Corralejo

A la sortie de la ville de Corralejo, on entre dans le parc naturel de Corralejo où se trouve les fameuses dunes mais aussi de magnifiques plages parfaite pour le kitesurfer. On peut s’arrêter le long de la route de 10km qui traverse tout le parc et marcher vers la plage d’un côté où s’aventurer dans les dunes de sable.

 

Les villages coloniaux et les paysages du centre de Fuerteventura

Mon coup de coeur sur l’ile de Fuerteventura, la route panoramique FV-30 entre Pajarà et Bentancura.

Avant d’arrivée à Bentancuria, vous pouvez vous arrêtez au mirador Morro Velosa (entrée gratuite) un bâtiment avec de grande baies vitrées pour une vue à 360° sur l’île. Le mirador a été conçu par l’artiste César Manrique dont j’ai suivi la trace sur l’ile de Lanzarote d’où il est natif.

En contrebas du mirador de Morro Velosa, deux impressionnantes statues représentent les rois Ayose et Guise. qui se partageaient l’ile au moment de la conquête de Fuerteventura par Jean de Bethencourt et Gadifer de Salle.

Bentacuria

Le séduisant petit village colonial de Bentacuria autrefois capitale de Fuerteventura est la carte postale de Fuerteventura.

Promenez-vous dans ses petites ruelles et visitez la jolie église de Santa Maria (Entrée, 1.50€) qui se trouve sur la place principale.

En repartant en direction de Pájara faite une première halte à Vega de Rio Palmas pour visiter son église Nuestra Señora de la Peña.

La route panoramique de Pájara à Bentancuria

Reprenez ensuite la route FV-30 et entrez dans un univers bien différent sur cette route scénique entourée de paysages austères fouettés par le vent.

Les points de vue le long de cette route sont tout simplement magnifique mais alors qu’est-ce qu’il vente! Je m’arrête au mirador Las Peñitas et j’ai presque de la peine à ouvrir la portière de ma voiture tellement le vent souffle fort. La vue elle, est un spectacle.

Plus loin sur cette route sinueuse et très serrée (en été lorsqu’il y a beaucoup de car qui circule ça peut en effrayer plus d’un je pense) il existe plusieurs points de vue où s’arrêter.

Pájara

La route panoramique se terminent (ou débute selon votre sens) à Pájara où une halte désaltérante est la bienvenue dans ce joli village accueillant. Ici une autre église vaut le détour l’église de Nuestra Señora de Regla malheureusement en travaux et donc fermé au public lors de mon passage.

 

Les musées du centre de l’ile

Depuis Pájara on peut soit rejoindre la côte ouest, Ajuy et sa plage de sable noir où  le village de surfers La Pared plus au sud soit rejoindre la route FV-20 et visiter les trois musées qui se trouvent le long de cette route

  • le musée du fromage à Antigua où l’on peut aussi visiter un jardin de cactus,
  • le musée del gofio à Tétir
  • le centre d’interprétation Los Molinos à Tiscamanita.

On peut obtenir un billet à prix réduit pour les 3 musées.

Un autre musée à découvrir sur la côte est de Fuerteventura, le musée du sel retraçant l’histoire et la culture du sel de mer et les anciennes salines del Carmen.

Que faire à Fuerteventura | Le sud de l’ile

Le sud de Fuerteventura est la zone la plus touristique et bétonnée de l’ile mais elle offre également des plages de sable de toute beauté et des panoramas à ne pas rater.

Plage de Sotavento

La plage de Sotavento est assurément l’une de ces plages devant laquelle on reste bouche bée. Elle est superbe avec sa lagune qui se remplit à marée haute.

Je vous recommande le mirador del Salmo pour une vue à couper le souffle. Depuis là, on peut descendre avec la plus grande prudence jusqu’à un petit parking en suivant une route non goudronnée et un peu casse-gueule (enfin pour la voiture!).

Morro Jable

En continuant sur la route FV-2 qui longe la côte, on arrive à la station touristique de Morro Jable et sa magnifique plage de sable dorée qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Les nuances de turquoises de l’eau sont magnifiques ici.

Même si la plage vaut le détour, je ne m’attarde pas dans cette petite station balnéaire qui est ce qui ce fait de pire à mes yeux d’un point de vue esthétique. Alors après un petit café les pieds dans le sable, je traverse toute la ville  et roule jusqu’à la côte (derrière laquelle se trouve le port de Morro Jable) de là je bifurque sur la droite sur la route qui mène à Cofete.

Cofete

Cofete se mérite! La route est en fait une piste carrossable sur laquelle on roule à 30km maximum mais quel panorama lorsque l’on atteint le premier point de vue et que l’on découvre l’époustouflante plage de Cofete.

Bon à savoir!
Il est important de savoir qu’il est interdit par tous les loueurs de rouler sur les routes non goudronnées. En cas de panne ou d’accident, l’assurance ne vous couvre pas, y compris si vous louez un 4×4! Soyez donc très prudent si vous décidez d’emprunter une piste.

J’ai d’ailleurs hésité à m’y rendre en voiture. Les alternatives sont l’excursion organisée en 4×4 ou le bus local (se renseigner sur la fréquence et les horaires).

En revenant de Cofete, on peut bifurquer vers la pointe de la péninsule de Jandia jusqu’au phare au air finistérien. J’avoue ne pas avoir eu le courage de faire la route, certes carrossable mais sur laquelle on roule à 30km maximum.

Produits typiques de l’ile de Fuerteventura

Le fromage frais (tierno), mi-âgé (semi-curado) et vieilli (curado) sont à goûter. Ils sont tous à base de lait de chèvre et on peut trouver des variantes au poivre, gofio, etc.

Les papas arrugadas, ou pomme-de-terres ridées cuites dans de l’eau salée accompagnent les poissons et les viandes et se mangent avec la peau.

La sauce de mojo, un mélange d’huile d’olive, de persil, de piment séchés et de beaucoup d’ail. Une sauce mojo verte et une rouge sont généralement servies avec du pain.

Les conditions climatiques optimales de Fuerteventura sont excellente pur la culture de l’Aloe Vera qui est d’une grande qualité. Visitez l’une des nombreuses frabriques de l’ile pour découvrir les secrets de fabrication et les produits qui sont de qualité.

Préparer votre séjour à Fuerteventura

Où se loger à Fuerteventura ?

Il est possible de se loger partout à Fuerteventura, les zones les plus touristique sont le sud de l’ile, le centre-ouest et Corralejo où vous trouverez quantité d’hôtels où de maisons/appartements de vacances. .

Si comme moi, vous préférez séjourner dans une région moins touristique, je vous conseille le nord de l’ile, El Cotillo ou Lajares. Seul inconvénient la distance pour visiter le sud de Fuerteventura.

La Pared semble également être un endroit sympa où se loger.

Pour trouver un hôtel où un appartement j’utilise les sites de Booking.com et AirBnb. Et si vous n’êtes pas encore inscrit sur AirBnb, je vous offre un crédit de 35€.

Se déplacer à Fuerteventura

Je vous recommande de louer une voiture pour visiter Fuerteventura en toute liberté. Le prix de location est très abordable et vous pourrez louer une petite voiture de tourisme à partir de 7€/jour. Il y a de nombreuse station de service et l’essence est moins cher que chez nous.

Je vous recommande le comparateur RentalCars pour trouver une voiture de location au meilleur prix. Il y a également deux compagnies sérieuses et avec une excellente réputation AutoReisen et Cicar qui ont l’avantage de ne demander ni caution, ni carte de crédit pour le paiement de la location.

→ J’ai loué deux voitures lors de mon séjour de 6 semaines aux Canaries, la première sur RentalCars et la deuxième auprès de AutoReisen, les deux locations se sont parfaitement bien passées.

Il est possible de se déplacer en bus locaux mais les horaires ne sont pas toujours pratiques et les bus ne desservent pas tous les lieux d’intérêt de l’ile.

Comment venir à Fuerteventura?

Par avion

Fuerteventura est bien desservie depuis la France, la Belgique ou la Suisse. On peut trouver des vols directs low-costs. Pour trouver les meilleurs vols je vous recommande le comparateur Skyscanner.

Depuis une autre ile des Canaries, les deux compagnies aériennes sont Binter Canarias et Canaryfly.

En bateau

Le ferry relie les ports de Playa Blanca au sud de Lanzarote et Corralejo au nord de Fuerteventura en 25 minutes. Il est possible de traverser avec sa voiture de location (lire les conditions de votre loueur).

Il est également possible de rallier d’autres iles des Canaries en ferry mais la traversée peut être longue et plutôt chère. Les compagnies sont Fred Olsen Express, Naviera Armas et Cruise Romero.

 

 

Vous êtes sur Pinterest ?
Épinglez et partagez l’article que faire à Fuerteventura ! 🙂

Et n'oubliez pas, le voyage c'est bon pour la santé ! 🙂

blog voyage

Rejoignez-moi sur Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest pour continuer à s'évader ensemble.

Flèche widget footer postSi vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à rejoindre la communauté en vous inscrivant à la newsletter et à partager l'article sur les réseaux sociaux.
NEWSLETTER & EBOOK GRATUIT
Recevez mon ebook gratuit En bonne santé en voyage, un guide linguistique pratique pour vos questions de santé, 
en anglais, allemand, espagnol et italien et la newsletter une fois par mois (max!) directement dans votre boite. Garantie 100% voyage et anti-spam!
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Un commentaire

  1. Je confirme les « petits caractères » liés aux conditions de circulation édictés par les loueurs sur les îles Canaries (pas seulement sur Fuerteventura). Les pistes sont interdites dans le contrat de location. Après, chacun prend ses responsabilités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

57 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer