Accueil » Carnet de voyage » Amériques » Argentine » Visiter l’impressionant Parc National de Talampaya en Argentine
Parc national de Talampaya

Visiter l’impressionant Parc National de Talampaya en Argentine

Après dix jours passés à Buenos Aires, je reprends la route à la découverte de la région de Cuyo située au pied des Andes au nord-ouest de l’Argentine. La région est connue pour ses parcs nationaux et notamment l’impressionnant parc national de Talampaya, où il y a des millions d’années ont vécu des dinosaures.

De Buenos Aires au parc national de Talampaya

Histoire de ne pas faire 20 heures de bus d’un seul trait,  je passe quelques jours à Cordoba qui se trouve à 10 heures de bus de Buenos Aires. Cordoba est une ville étudiante connue pour sa vie nocturne mais c’est aussi un centre ville riche en vestiges coloniaux, musées et expositions.

6 heures supplémentaires de bus m’emmèneront à La Rioja, ville proprette où je ne passerai qu’une nuit (c’est rare !) mon but étant Villa Union qui d’après mon guide est une meilleure base pour la visite du parc national de Talampaya, la vallée de la mort et la lagune Brava.

Le lendemain, il me faudra 4 heures supplémentaire de bus pour arriver à Villa Union. C’est donc après 22 heures de bus, entre-coupées de deux stops et de pampa à perte de vue que j’arrive enfin dans le petit village de Villa Union.

Pampa argentine

Visiter le parc national de Talampaya

Le parc national de Talampaya est un véritable musée à ciel ouvert, un paysage de roches et de falaises rouges. L’érosion façonne ici des formes hallucinantes et on se sent tout petit au milieu de ces falaises.

Un site préhistorique déclaré patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 2000, avec le site voisin Ischigualasto : ces parcs sont en effet les seuls endroits de la planète où se trouve représentée la séquence complète de sédiments continentaux de la période Triasique de l’Ère Mézozoïque.

Prix du parc national de Talampaya depuis Villa Union ?

Le parc national de Talampaya me coûtera finalement environ 40.00€ c’est cher mais c’est bien en-dessous des prix d’agences. Mais ce prix représente pas moins de 5 tickets! Je vous explique :

1/ Aller simple pour le parc national de Talampaya à 7h du matin avec le mini-bus des guides du parc.

2/ Billet retour avec le bus qui vient de La Rioja et qui passe devant le parc national de Talampaya.

3/ L’entrée du parc : j’opte pour l’option trekking mais on peut visiter le parc en mini-bus, à vélo, ou dans un énorme 4×4 avec étage panoramique.

Seul 5% des visiteurs choisissent de visiter le parc à vélo ou à pied et tous sont des occidentaux.

4/ Avec l’option trekking, il faut un guide, qu’il faut payer. 4ème ticket.

5/ Il faut également une voiture pour faire les 13 km qui sépare l’entrée du parc au début du trek. Par contre, on ne peut pas visiter Talampaya avec sa propre voiture… N’ayant pas de voiture on peut partir avec le groupe minibus pendant 13 km. 5ème ticket!

Autant dire que pour dépatouiller tout ça, c’était pas simple!

Nous sommes donc 6 à partir pour la visite du parc à pied : le guide, un couple de Genève, un couple franco-italo et moi-même. Je suis ravie, ça ne parle que français, italien et espagnol! Je fais une grosse allergie à l’anglais depuis quelques jours !^^

Que voir à l’intérieur du parc national de Talampaya ?

  • Le canyon sec du río Talampaya, où il y a des millions d’années ont vécu des dinosaures
  • Des vestiges laissés par les peuples aborigènes, comme les pétroglyphes de la Puerta del Cañón
  • Un jardin botanique, réserve de la flore autochtone
  • Des parois allant jusque 145 m de hauteur ; les formations géologiques les plus spectaculaires taillées dans des roches rouges sont Los Reyes Magos (les Rois mages), La Catedral (la cathédrale), Los Balcones (les balcons), El Tablero de Ajedrez et El Cura (le curé)

Le parc national de Talampaya en images

parc national de Talampaya

parc national de Talampaya

parc national de Talampaya

parc national de Talampaya

Parc national de Talampaya

parc national de Talampaya
Art rupestre dans le parc national de Talampaya

Une ballade d’environ 5 heures à travers des formations rocheuses abracadabrantesques. Durant la visite du parc national de Talampaya, on peut croiser des lièvres typique de la région, appelés maras, des guanaco (sorte d’autruche), des renards, etc.  Digne d’un safari !

Maras (lièvres patagons), condors, renards, nandous, guanacos, chuñas, scarabées et sauterelle géante !

Talampaya maras
Maras sorte de lièvres qui se tiennent sur leurs pattes et un guanaco

Talampaya sauterelle et scarabée

Visiter les parcs nationaux de la région de Cuyo

J’ai fait plus de 20 heures de bus depuis Buenos Aires pour visiter les parcs nationaux de Talampaya, Ischigualasto et la lagune Brava.

C’était sans compter que pour le parc national de Ischigualasto (vallée de la mort) et celui de la lagune Brava il faut avoir son propre véhicule. Coup dur ! Surtout que je suis venu jusqu’ici pour pourvoir organiser les visites de ces sites par moi-même et éviter les tours organisés qui sont hors budget.

Je décide à contrecœur de ne pas visiter ces deux parcs. Dans quelques semaines, je visiterai la vallée de la lune au Chili et j’aurai l’occasion de m’émerveiller devant les lagunes altiplaniques du sud-lipez en Bolivie et celles du désert d’Atacama dans le nord du Chili même si chaque endroit est unique… !

Pour profiter pleinement de la région et des parcs nationaux, vous pouvez louer une voiture (par exemple depuis Mendoza pour faire une boucle La Rioja, les parcs nationaux et retour vers Mendoza). Je vous recommande le comparateur d’agences Rentalcars.com pour trouver une location au meilleur prix.

Évidemment tout est possible et il y a toujours des solutions si vous souhaitez visiter ces lieux sans voiture de location. Les agences de Villa Union peuvent vous y conduire mais si vous voyagez seul et que vous n’êtes pas en saison touristique pour pouvoir partager le prix de l’excursion avec d’autres voyageurs cela vous reviendra très cher.

Vous pouvez aussi vous lancer dans la recherche d’autres voyageurs qui ont une voiture où qui sont dans le même cas que vous mais sachez que Villa Union est peu touristique (même si cela risque de changer dans les années à venir). Je vous conseille donc de rechercher des voyageurs motorisés à La Rioja ou Mendoza.

Où dormir pour visiter le parc national de Talampaya ?

J’ai opté pour un hébergement à Villa Union, un petit village tranquille au pied de la cordillère des Andes. Il y a peu d’hébergement et pour l’instant c’est très peu touristique ce qui est agréable.

J’ai dormi à El Paraiso del Bermejo un endroit au calme avec un jardin très agréable et une piscine  (il fait un peu frais pour se baigner). La chambre est confortable avec salle de bain privative et fonctionnelle. J’ai adoré mon séjour à Villa Union, il faut dire qu’une chambre privative au prix d’un lit dans un dortoir surtout après 12 semaines en dortoir c’est un peu Noël! 😉

Mendoza la principale région viticole d’Argentine

Je quitte Villa Union pour rejoindre la ville de Mendoza. Le bus emprunte depuis San Juan la mythique ruta 40. Véritable colonne vertébrale du pays, cette route serpente au gré des cols andins, du tropique du Capricorne au Sud de la Patagonie sur près de 4600km ! La ruta 40 franchit 18 cours d’eau importants, relie 2 cols andins et monte jusqu’à plus de 5000 mètres d’altitude.

On vient à Mendoza principalement pour la découverte de ses vignobles et son vin. Mendoza est la capitale argentine du vin. La région produit 75% de la production nationale.

Je n’allais pas laisser passer l’occasion de goûter quelques-uns des vins de la région qui ont une réputation international. Un peu comme la viande argentine.

Je pars pour un tour sur la route du vin. Au programme, la visite de deux bodegas avec une dégustation des principaux cépages, Malbec, Syrah, Cabernet sauvignon, etc. et a visite d’une bodega d’huiles d’olive.

Bodega mendoza
Visite d’une bodega traditionnelle et une bodega hyper moderne

Bilan et passage frontière vers le Chili

Je repars en direction du Chili et plus précisément de l’atypique ville de Valparaiso par la route des Andes qui emprunte une autre route mythique, la ruta 7. Le long de la route des vignes à perte de vue puis les Andes et ses couleurs automnales.

J’ai aimé visiter Cordoba et la région de Cuyo. Le parc national de Talampaya est vraiment très impressionnant surtout pour nous européen qui ne connaissons rien de tel sous nos latitudes. Seul petit goût amer, ne pas avoir pu visiter les autres parcs (surtout après toute cette route depuis Buenos Aires) et la difficulté pour organiser ses visites!

Mendoza vaut également le détour pour sa route des vins mais la ville en elle-même ne me laissera pas un souvenir impérissable. Si vous devez choisir entre Cordoba et Mendoza, je vous conseillerai de vous laisser plus de temps pour visiter Cordoba.

Je reviendrai en Argentine dans quelques semaines après avoir visiter le nord du Chili et la Bolivie, pour un road trip dans la région de Salta au nord de l’Argentine avec ma soeur et deux amies suisses qui me rejoindront pour l’occasion.

Région Mendoza

Côté chilien, des travaux forment une longue colonne de camions, bus, voitures qui descendent en file indienne une route sinueuse et pentue. Les travaux doivent durer 3 ans.

Routes des andes
Routes des andes

Hasta pronto Argentina, le volvemos a verse a Salta !

 

Vous êtes sur Pinterest ?
Épinglez et partagez cet article sur le parc de Talampaya! 🙂

Talampaya

Et n'oubliez pas, le voyage c'est bon pour la santé ! 🙂

blog voyage

Rejoignez-moi sur Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest pour continuer à s'évader ensemble.

Flèche widget footer postSi vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à rejoindre la communauté en vous inscrivant à la newsletter et à partager l'article sur les réseaux sociaux.
NEWSLETTER & EBOOK GRATUIT
Recevez mon ebook gratuit En bonne santé en voyage, un guide linguistique pratique pour vos questions de santé, 
en anglais, allemand, espagnol et italien et la newsletter une fois par mois (max!) directement dans votre boite. Garantie 100% voyage et anti-spam!
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Dernière mise à jour le

Un commentaire

  1. Waouw !
    Salut Isabella, ça faisait un moment que je n’étais pas venu sur ton blog, quel voyage !!! Ce périple en ferry le long du Chili devait être incroyable, et quelle belles lumières tu as eues, Patagonie, Terre de Feu, les glaciers, les animaux, … ça fait rêver !

    Bonne suite de voyage !
    Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

71 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer