Accueil » Carnet de voyage » Amériques » Cuba » Visiter Vinales et la région ouest de Cuba
vinales

Visiter Vinales et la région ouest de Cuba

Mogotes, champs de tabac, maison de campesinos font partis du décor enchanteur et irresistible de la splendide vallée de Vinales située dans la province de Pinar del Rio à l’ouest de la Havane et classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Au nord de cette vallée verdoyante, la côte abrite des plages de sable fin et blanc et une eaux aux tons turquoises et tout à l’ouest de Cuba la péninsule de Guanahacabibes.

Sur la route de la Havane à Vinales

Il faut compter environ 3 heures de route depuis la Havane pour rejoindre la vallée de Vinales. L’autoroute est presque exempte de trafic mais pas de trous ni de rapiècements. Sur le bord de la route, des personnes font de l’autostop, d’autres vendent des fromages ou de la confiture de goyave, d’autres traversent simplement les voies à pied.

A Cuba, pas de panneaux publicitaires mais d’énormes panneaux de propagande placés tout le long de la route.

Propagande à Cuba
Panneau de propagande à Cuba
A lire aussi :   Street art, affiche et propagande à la cubaine

Au fur et à mesure que nous avançons, les paysages se transforment et nous découvrons une région plus fertile avec ces plantations de café, de cannes à sucre, de bananes et de tabac.

Nous bifurquons en direction de Las Terrazas, une réserve de biosphère classé au patrimoine mondial de l’Unesco pour une petite pause oxygénante et profiter de la vue dégagée sur les collines recouvertes d’une forêt dense.

Vue depuis Las Terrazas

Plus loin nous faisons une seconde halte pour visiter une plantation de tabac. Nous sommes fin mai et la récolte des feuilles de tabac est déjà terminée. Nous visitons le séchoir à tabac, un grand hangar (casa de tobacco) en tôle où sont suspendues des milliers de feuilles de tabac. Le processus peut durer jusqu’à 3 ans !

La plupart des cigares ne sont pas roulés dans sur les exploitations de tabac mais dans des fabriques où chaque employé roule en moyenne 130 cigares par jour.

Hangar à tabac
Casas del tabacco

Séchage du tabac

Séchage des feuilles de tabac

Boite de cigars Cohiba

 

Cohiba, la marque de cigares préférée de Fidel Castro! #cuba Click to Tweet

La petite ville de Vinales

Après avoir emprunté la route sinueuse menant de Pinar del Rio à Vinales, nous arrivons dans  cette ville qui dégage une douceur de vivre et où on s’y s’en bien instantannément. Il faut quitter la route principale et prendre les routes adjacentes pour découvrir un choix impressionnant de casas particulares.

En arrivant à Vinales une chose m’a tout de suite frappée; les rocking-chairs sous les porches des petites maisons multicolores. Chaque maison en compte au moins une sous son porche.

Après les vieilles berlines américaines, les cocktail à base de rhum et les cigares surdimensionnés, Cuba est aussi le pays du fauteuil à bascule ! Pas une maison sans sa rocking-chair sous le porche. Et ne pensez pas qu’il s’agit d’un élément de décoration comme c’est le cas sous nos latitudes et sur laquelle jamais personne ne s’assied.

[Tweet « A Cuba même les enfants ont leur mini rocking-chair ! » #cuba #vinales]
Tombée de la nuit sur Vinales
Vinales à la tombée de la nuit

La vallée de Vinales

Nous parquons la voiture au Campismo Dos Hermanas à 5km à l’ouest de Vinales et partons à pied à la découverte de cette vallée enchanteresse inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous passons devant le mur de la préhistoire qui porte un peu mal son nom étant donné que cette fresque géante a été peinte dans les années 60 par 18 artistes peintres et nous nous engageons sur un petit chemin qui nous mène au coeur de la vallée et de ses mogotes.

Mur de la préhistoire de Vinales
Mur de la préhistoire

Ce paysage fait de mogotes, spectaculaires buttes de calcaires, de palmiers, de bananiers et de champs aux tons vert et marron est enchanteur.

Il est possible de visiter la vallée à pied, à cheval ou en vélo; avec un guide ou sans.

Nous choisissons de partir seules et à pied sans but ou itinéraire précis (nous nous sommes d’ailleurs un peu perdu !) mais notre ballade de quelques heures nous révéle une Cuba plus rural et sur le chemin on croise des guarijos  les paysans de la région à la peau burinée et coiffés de leurs chapeaux de paille, dirigeant une charrue tirée par des boeufs, à dos de cheval ou cultivant leurs champs.

Un guide est obligatoire pour visiter les grottes. 

Les mogotes de la vallée de Vinales

Vallée de Vinales

Charrette à cheval

Guarjiro à cheval

Les mogotes de la vallée de Vinales

Travail agricole dans les champs

Vallée de Vinales

La plage de Cayo Jutias

Aujourd’hui c’est farniente ! Mais pour cela nous devons rejoindre la côte nord de la province de Pinar del Rio et plus exactement la plage de Cayo Jutias.

C’est par une route sinueuse au milieu de collines plantées de pins et ponctuée de quelques villages que nous nous dirigeons vers le nord. Sur les derniers kilomètres, la route est très défoncée puis laisse place à un court pedraplén (chaussée) qui rejoint l’ilot.  On découvre alors une plage de sable blanc qui s’étend sur 3 kilomètres et une mer cristalline tout simplement splendide et encore peu fréquentée.

Nous louons deux chaises longues et nous nous installons sous un parasol au toit de chaume pour une journée détente qui fait du bien !

Plage de Cayo Jutias

Plage de Cayo Jutias

Plage de Cayo Jutias

cuba cayo jutias

La péninsule de Guanahacabibes

Nous rejoignons la ville de Pinar le Rio, ville étape où nous passons la nuit avant de rejoindre le lendemain la péninsule de Guanahacabibes à l’extrême ouest de Cuba.

Après environ 2h de route, nous rejoignons l’entrée du parc national de la péninsule de Guanahacabibes. Le centre des visiteurs est un passage obligé pour entrée dans le parc. A première vue il semble abandonné puis une personne apparait et nous informe après avoir consulté nos passeports que nous ne pouvons pas visiter la péninsule sans guide et qu’il n’y a aucun guide disponible.

Oui, bon … mais encore !!!

Après une négociation sur le prix (normalement 10CUC avec guide) et sur les droits d’entrée, nous obtenons le droit d’entrée dans le parc seules.

Malgré sa végétation diversifiée, mangroves, marais, arbustaies côtières et forêts et une faune qui compte 40 espèces d’oiseaux et une abondance de jutías et d’iguanes, nous sommes resté sur notre faim durant ces deux heures dans le parc. Il y a bien eu quelques iguanes qui ont détalé comme des lapins à notre passage, quelques rapaces dévorant les restes de leurs proies sur le bord de la route et ces drôles d’escargots traversant la route … mais notre déception est tout de même palpable !  A mon avis, cela ne vaut pas le coup de faire autant de route.

Peut-être que le safari de 5 heures avec guide est plus intéressant ?

Rapace Urubu

Péninsule de Guanahacabibes

Nid de termites
Nid de termites

Déçues par cette visite, nous zapons la plage de Maria la Gorda et remontons vers Pinar del Rio pour la nuit. Demain nous continuerons notre road trip à Cuba vers Trinidad.

Mes autres articles sur Cuba

Conseils et liens utiles pour préparer un voyage à Cuba

Itinéraire de 3 semaines à Cuba

Se loger en chez l’habitant à Cuba

Visiter la magnifique ville de Trinidad

La vallée de Viñales et la côte nord de Cuba

Street art à Cuba et affiches à la cubaine

Mes 10 incontournables à La Havane

Epinglez sur Pinterest!

Vous êtes sur Pinterest ? Epinglez cet article et inspirez à votre tour vos abonnés ! 🙂

Vinales Cuba

Et n'oubliez pas, le voyage c'est bon pour la santé ! 🙂

blog voyage

Rejoignez-moi sur Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest pour continuer à s'évader ensemble.

Flèche widget footer postSi vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à rejoindre la communauté en vous inscrivant à la newsletter et à partager l'article sur les réseaux sociaux.
NEWSLETTER & EBOOK GRATUIT

Recevez mon ebook gratuit En bonne santé en voyage, un guide linguistique pratique pour vos questions de santé, 
en anglais, allemand, espagnol et italien et la newsletter une fois par mois (max!) directement dans votre boite.
Garantie 100% voyage et anti-spam!
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

8 commentaires

  1. Votre site est très chouette et le lien est vraiment complet, je prends beaucoup de plaisir à vous suivre.
    Merci

  2. Bonjour,je pars du 22 au 30 jan 2018 a Cuba.je reste 3 jours a la Havane puis j hésite entre vinales et trinidad.que me conseillez vous? Et pour le logement a la Havane quel est le meilleur quartier ?merci

    • Bonjour, j’ai eu un coup de coeur pour le vieux quartier de la Havane (Havana Vieja) et c’est là que nous avons logé. Entre Vinales et Trinidad c’est vraiment très difficile de répondre car très différent l’un de l’autre. Vinales c’est le côté rural de Cuba et Trinidad c’est plutôt la culture. Cela va dépendre de vos affinités. J’ai aimé les deux. Désolé de ne pas être plus utile.

  3. Moi qui vais à Cuba au mois d’Avril, ça me donne encore plus envie d’y être!!!

  4. C’est la première fois que je vois comment sont fait les cigares ! La plage est paradisiaque… Ca donne envie de partir en vacances tout ça !!

  5. En te lisant, j’ai eu l’impression d’être déjà sur place. De plus en plus l’envie d’y aller faire un roadtrip ave ma tribu

    • Isabella - Chaux me le monde

      C’est un plaisir de pouvoir évader les personnes qui me lisent et si je leur donne envie de partir découvrir Cuba ou d’autres pays c’est que du bonheur pour moi 🙂
      La région de Vinales est immanquable vraiment magnifique que ce soit pour une journée dans la vallée verdoyante ou une journée plage et farniente sur la côte, c’est superbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
235 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer